Je suis une poupée gigogne – tome 1 est le récit autobiographique d’Armonia, son long combat pour devenir celle qu’elle sent vivre en elle depuis toujours. Une enfance très perturbée par des phobies incontrôlables et de terribles cauchemars, une adolescence marquée par un isolement social et affectif poignant, la perte prématurée de sa mère en passant par la rencontre avec celle qui deviendra sa femme durant trente ans. C’est à cinquante ans que sa vie bascule. Armonia débute sa transition. Elle nous parle alors par le menu des péripéties de son parcours : les difficultés auxquelles elle est confrontée, les anecdotes parfois hilarantes, souvent tragiques, les personnes qui l’ont aidée ou sont venues contrecarrer son évolution, et enfin, l’accomplissement lorsqu’elle devient une femme à part entière (avec le Changement d’État Civil et l’opération chirurgicale.) Au cours de ce périple, elle rencontre aussi l’amour indéfectible d’une homme. Dans ce témoignage passionnant, l’auteure nous livre une introspection sans détour. Il y a la profondeur et l’authenticité de ses sentiments intérieurs et puis le monde tout autour, qui se fait juge ou partie de ses choix. Ce qui nous touche au-delà de l’histoire, c’est la maturité de l’écrit : l’auteure sait peser et poser les mots les plus justes, exercice le plus compliqué lorsque l’on dévoile son propre vécu. Ce sont toujours son courage, sa force qui transpirent à la lecture des étapes de sa vie. Un témoignage puissant et essentiel !

Dans le tome 1, Armonia avait raconté son parcours pour devenir la femme dont elle avait toujours rêvé.

Dans ce deuxième opus, elle évoque des épisodes de sa vie qu’elle avait laissés en suspens. Le harcèlement et les manipulations qu’elle a subis au cours de son enfance et pendant sa carrière professionnelle. Son service militaire et ses déboires lors de ses engagements politiques et syndicaux.

Elle aborde des problématiques passionnantes : l’acceptation de son passé d’homme, la recherche de sa sœur et le deuil périnatal de sa mère, la trahison des organisations dans lesquelles elle milita pendant des décennies, ses relations avec son ex-compagne, la rupture avec son fils, l’amitié, l’inclusion, l’esthétique, la foi. Ce qu’ont pu lui apporter l’écriture et le théâtre.

Elle dresse là un tableau saisissant dans un style toujours aussi élégant.

Un livre-vérité profond et touchant !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *